L’équipe

Marie Emmanuelle Ait-Sait

Elle est tombée amoureuse du théâtre et de la scène à 7 ans comme une évidence. Puis elle a découvert l’improvisation théâtrale à Paris en 2010. Elle fait également partie de la ligue d’improvisation des « Malades de l’imaginaire ». Depuis peu elle explore la discipline du doublage vocal. Elle a joué dans de nombreuses pièces comme « Le mental de la reine » de Victor Haïm ; « Faut pas payer » de Dario fo ou encore « Huit femmes » de Robert Thomas. Sa pédagogie est basée sur les émotions, le lâcher prise et la recherche de la sincérité dans l’interprétation des personnages.
Son astuce contre le trac : La respiration ou un petit shoot de vodka…
Son meilleur souvenir sur scène : Lorsque ses amis lui ont fait la surprise de venir de Bretagne pour la voir jouer
Si elle était une œuvre d’art : Un tableau du Douanier Rousseau
Son talent caché : L’imitation de Véronique Samson et de Céline Dion

Clémentine Amado

Sa première expérience se déroule sur la mythique scène du théâtre du Châtelet. A 12 ans seulement elle est choriste pour une adaptation de West Side Story. Depuis l’envie de chanter ne l’a plus jamais quittée. Elle a participé au 33ème rencontres d’Astaffort crées par Francis Cabrel, avec pour parrain Michel Jonasz. Elle prête sa voix pour le générique du dessin animé les Légendes de Tatonka. Chanteuse professionnelle et coach vocale depuis plusieurs années elle aimer partager sa passion avec ses élèves.
Son astuce contre le trac : Sauter partout et faire des blagues
Son meilleur souvenir sur scène : Chanter mes propres chansons entourée de musiciens
Si elle était une œuvre d’art : Le Portrait d’Adele Bloch-Bauer de Klimt
Son talent caché : L’imitation de l’accent québécois

Romain Châteaugiron

Comédien professionnel et parfois metteur en scène, musicien ou encore auteur, Romain aimer jouer et créer. Il a joué classiques et contemporains, dont dernièrement Le malade imaginaire ou Fleur de Cactus. Il privilégie la recherche au résultat et travaille par l’échange et la proposition avec les acteurs.
Son astuce contre le trac : La méditation
Son meilleur souvenir sur scène : Jouer sur la scène du théâtre Saint-Louis de Pau, un magnifique théâtre à l’italienne
Si elle était une œuvre d’art : Peter Pan, de James Mathew Barrie
Son talent caché : Prendre l’accent sans s’en rendre compte après 30 secondes passées en compagnie d’un.e accentué.e

Manon Conan

Elle aime le théâtre, depuis toujours, le plaisir de jouer et de mettre en scène depuis presque autant de temps. Manon Conan affectionne les beaux textes et fait preuve d’une énergie débordante sur scène.
Elle cherche à transmettre le plaisir de jouer et la prise de confiance de soi sur scène au milieu d’un groupe bienveillant.
A travers le jeu théâtral c’est une nouvelle liberté que l’on découvre…
Elle a travaillé auprès de metteurs en scène comme Marcel Bozonnet, Didier Long, Franck Berthier… elle est également auteur d’ouvrages sur le théâtre.
Son astuce contre le trac : Le houla hop !
Si elle était une œuvre d’art : Un tableau de Rothko, l’infini, la couleur et une belle part faite à l’imaginaire !
Son meilleur souvenir de scène : Jouer sous un chapiteau alors qu’il y avait un avis de tempête, elle devait dire « qu’il pleuve! qu’il pleuve! »,et bien la pluie est vraiment venue et pour un peu le chapiteau lui aussi a failli s’envoler
Son talent caché : C’est la reine du guacamole, un rayon de soleil en bouche !

Inès Derumaux

Inès Derumaux

Comédienne et danseuse, Inès s’exprime dès son plus jeune âge par la danse, et découvre le théâtre en milieu scolaire à l’âge de 8 ans. A 18 ans, elle décide de se professionnaliser et de s’épanouir pleinement dans sa passion et dans la vie à l’Institut Supérieur des Arts de la Scène à Paris. Elle vibrera ensuite sur les planches dans diverses pièces contemporaines à Paris, Orléans, Avignon, en Allemagne et en Tunisie, mais aussi par la danse dans les coins les plus reculés du monde, tout en donnant divers ateliers théâtre aux enfants.

Elle aime guider et voir éclore chaque personnalité par le plaisir du jeu et l’incarnation de personnages.

Son astuce contre le trac : fermer les yeux, respirer, s’oublier soi-même et plonger dans son personnage
Si elle était une œuvre d’art : Sensation, d’Arthur Rimbaud
Son meilleur souvenir de scène : À 14 ans elle joue un martyr maltraité et traîné en laisse dans « Marquis de Sade » de Gregor Seyffert, auprès de grands danseurs de ballet en Allemagne
Son talent caché : Faire sursauter les gens par un simple éclat de rire (ou en mettant son pied derrière la tête)

Thamzid Mohamad


« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles. » C’est cette citation de William Shakespeare qui a donné envie à Thamzid de développer l’amour du théâtre et de l’improvisation à ceux qui n’auraient pas la chance encore d’y avoir gouté. Thamzid Mohamad est comédien-improvisateur depuis 13 ans et enseigne sa passion auprès de jeunes primaires (8-10ans), collégiens (11-15 ans) et adultes. Ses priorités sont :
les personnages, l’imagination, les accents et la construction d’histoire.
Son astuce contre le trac : S’allonger sur le sol, fermer les yeux et se vider la tête
Son meilleur souvenir sur scène : Avoir gagné un face à face lors d’un match d’impro quand il était en 6ème face à une élève de 3ème
S’il était une œuvre d’art : Le diner de cons de Francis VEBER
Son talent caché : Faire le bruit avec sa bouche de l’eau qu’on renverse dans un verre

Mariana Montoya Yepes


Mariana évolue en tant qu’artiste et partage avec ses élèves tout ce qu’elle a appris dans plusieurs écoles de renom : Cours Florent, Centre National de danse de Paris, Conservatoire W.A Mozart. Elle aime la liberté de pouvoir s’exprimer en laissant libre cours à son imagination, quel que soit le moyen. Elle voit la danse, le théâtre et la musique comme une même énergie représentée de façons différentes. Ces outils créent des moments inattendus où elle ose être ridicule, sincère et aller à la rencontre de l’autre. C’est dans cette ouverture et cette confiance qu’elle dit trouver l’amour, l’amusement et l’intensité de la vie.
Son astuce contre le trac : Méditer et respirer
Son meilleur souvenir sur scène : Juste avant le début d’un spectacle musical en plein air dont le décor représentait le désert; elle s’est allongée sur une pyramide et a regardé les étoiles
Si elle était une œuvre d’art : « Horizontes » de Francisco Antonio Cano
Son talent caché : Imiter le cri d’un phénix

Florine Moreau

La vie est depuis toujours un spectacle pour Florine Moreau. Danseuse, musicienne et comédienne, elle aime vivre et partager des émotions hautes en couleur. Parallèlement à sa formation professionnelle au conservatoire du Xe arrondissement, elle est tombée amoureuse du théâtre d’improvisation et de sa liberté.

On a pu la voir dans de nombreuses pièces comme Antigone d’Anouilh ou La Patiente d’Anca Visdei et dans la ligue d’improvisation des Malades de l’Imaginaire où elle pratique le match depuis 7ans.
Metteur en scène pétillante et exigeante, elle aime émerveiller, surprendre et émouvoir le public dans ses spectacles.
Elle enseigne l’art dramatique et l’improvisation depuis plus de 6 ans et transmet sa passion pour le mélange des arts aux petits comme aux grands.

Son astuce contre le trac : Un verre de punch et du rouge à lèvres
Si elle était une œuvre d’art : Le film Fight club pour sa construction et sa folie
Son meilleur souvenir de scène : Avoir partagé la scène avec son premier professeur de théâtre
Son talent caché : C’est un vrai cordon bleu

Jean Michel Peril

Délaissant sa formation de juriste, il suit les Cours Florent où il se passionne pour le théâtre et le cinéma. Rapidement, il enchaîne les projets en tous genres et découvre la mise en scène et l’écriture avec la pièce « Papa ou pas ? » (coécrite et interprétée par Cédric Ingard) jouée à Paris et au Off d’Avignon 2019. Il travaille aussi actuellement sur son premier one-man show et anime un plateau d’humoristes, « La Banane ».
Sa curiosité constante l’a poussé naturellement à s’intéresser à l’enseignement et au partage de ses expériences.
Son astuce contre le trac : Compter jusqu’à 3 et foncer !
Si elle était une œuvre d’art : Une grimace de De Funès ou un monologue de Desproges
Son meilleur souvenir de scène : Quand il a fait rire aux éclats un amphithéâtre de 300 juristes
Son talent caché : Il cuisine et fait des cocktails !